ANFOSSO Olivier

De Encyclopédie : Brigades Internationales,volontaires français et immigrés en Espagne (1936-1939)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Olivier Anfosso est né le 8 août 1897 à Marseille (Bouches-du-Rhône).

Garçon de café, il était affilié à la CGT depuis 1930 et membre du PCF depuis mai 1936.

Marié, il demeurait à Marseille.

L'Espagne

Arrivé le 17 janvier 1937,Olivier Anfosso est affecté au Bataillon Six-Février de la 15e BI.

Chef de section, il est blessé le 14 février 1937 sur Le front du Jarama à la jambe droite et dans le dos. il est hospitalisé à Tarancon puis à Murcia. Il est, ensuite, affecté au centre de convalescence de Benicassim où, du 6 mars 1937 au 6 mars 1938, il va exercer divers fonctions (responsable de cantine, de la Presse et de la bibliothèque ,....). A la coupure de l'Espagne républicaine en deux, lors de l' offensive franquiste d'Aragon, il est affecté au 6e Bataillon de Fortification de la 45e Division. A ce titre, il va participer à la Bataille de l’Ebre .

Dans le formulaire de de démobilisation, non daté, il affirme avoir lu et étudié les 13 points du Gouvernement d'Union Nationale de Negrin. Il pense que

  « Faire ce gouvernement d'unité est une Chose Sublime et trouve en tous les points que c'est très bien en agissant Ainsi. Le Président Negrin ayant une Valeur Considérable je n'ai aucune objection à faire. »

Quant à la politique de Front Populaire en Espagne, elle est

« Tres bien et j'aimerai bien qu'en France nous ayons fais déjà ce pas et après la victoire de la République Espagnole – j aimerai travailler ici en Espagne ou la liberté est Grande. »

C'est une exelente, bonne et très juste [politique]parce qu'elle donne la liberté le travail a toutes la Classe Ouvrière. »

Il pense également que

 « Les Brigades Int. ont joué un Grand rôle en Espagne surtout au debut ou elle a arretter l'invasion Faciste et par la suite c'est toujours montré a la hauteur de sa tache. Quand a son organisation tous mes hommages a notre Grand Organisateur le Camarades André Marty qui avec rien ou presque a su realiser une chose parmi nous autres Antifaciste de tout pays. un miracle. »

En Espagne :

 « J'ai apprit dans le domaine Politique et militaire qu'a l'heure actuelle nous avons une très grande Force qui doit nous donner la victoire finale. C'est la grande Unité de tout les Partis Politiques du Pays et la force acquise depuis 2 ans dans l'armée Populaire – j'apporterai en France, c'est exemple d'unité et de discipline et je saurai le propager le plus que je pourrai.»

Lucien BIGOURET, responsable du parti dans la Brigade n'est pas très élogieux : il a accompli sa tâche «  d'une façon assez mauvaise pour un membre du parti – a eu plusieurs responsabilités, n'a pu les conserver n'étant pas toujours très sérieux » Il « a montré très peu ses connaissances politiques, surtout étant un vieux membre du parti et n' a eu aucune activité. » C'est un « paresseux et joueur - a été puni à de nombreuses reprise pour jouer et provoquer des jeux d'argent »

Il figure sur la liste des volontaires du sud-est rapatriés le 12 novembre 1938. Il déclare se rendre à Marseille.

Sources

AVER (MRN, archives AVER, carton 28 bis) - RGASPI (Moscou, F.545. Op.6. D.1059)