AROIX Frédéric

De Encyclopédie : Brigades Internationales,volontaires français et immigrés en Espagne (1936-1939)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Frédéric Aroix est né le 22 mars 1898 à Mauléon-Soule( Basses-Pyrénées).

«Frédéric, frère cadet de mon père, est né dans une famille très nombreuse - 11 enfants, 8 filles et trois garçons – de tradition très catholique comme beaucoup au Pays Basque en ce début du XXe siècle.» (1)

Appelé en 1917, il est mobilisé dans le 12e régiment d’infanterie, 20e section auto jusqu’à sa démobilisation le 31 mars 1920. De retour à la vie civile, il s’installe à Paris, se marie en 1923 et a un enfant en 1936.

Frédéric Aroix, d’abord conducteur de motrice à la RATP deviendra chauffeur de taxi.

Avant de partir pour l’Espagne, il habitait rue du Montparnasse à Paris 14ème.

Sa belle-sœur expliquait son engagement en ces termes : «Il était très à gauche, il ne manquait pas une manifestation, il était toujours le poing levé» (1).

L’Espagne

Avant de passer la frontière, le 21 novembre 1936, il écrit de Perpignan à sa femme et à son fils :

« Pardonnez-moi mon geste car c’est de tout cœur que je pars, j’espère qu’il en sera de même de vous deux. Votre souvenir me suivra jusqu’au dernier souffle de ma vie malgré que je parte comme les autres avec l’intention de revenir. Mon départ est demain soir pour Barcelone.» (1)

Il est tué le 12 février 1937 sur Le front du Jarama Frédéric Aroix figure sur la liste «In Memoriam», «Honneur à la Mémoire» de nos Héros, éditée par l'AVER (Epopée d'Espagne, page 186 )

Sources

Correspondance Jacques Aroix, neveu de Frédéric Aroix (1) - AVER, Epopée d'Espagne, Paris, 1956 - RGASPI (BDIC, Mfm 880/3)