ACER

De Encyclopédie : Brigades Internationales,volontaires français et immigrés en Espagne (1936-1939)
Aller à : Navigation, rechercher

Le nombre de brigadistes vivants diminuant, François Asensi, José Fort, Jean-Claude Lefort et Pierre Rebière, enfants de brigadistes décidaient de créer, en janvier 1996, l’ACER (les Amis des Combattants en Espagne Républicaine) pour prendre le relais des anciens brigadistes (AVER).

La présidence d’honneur était assurée par quatre anciens volontaires : Lise London, Louis Blésy-Granville, Roger Ossart et Henry Rol-Tanguy.

Dès sa création, l’association lançait une campagne une pétition qui rassembla plusieurs milliers de signatures pour obtenir la reconnaissance de la qualité d’anciens combattants aux volontaires français en Espagne, une revendication que l’AVER avait soutenue depuis la fin de la seconde guerre mondiale.

A l’occasion du transfert des cendres d’André Malraux au Panthéon, le Président de la République Jacques Chirac avait souhaité que les anciens brigadistes soient reconnus comme Combattants. Le 11 décembre 1996, l’Assemblée Nationale sous la présidence de Philippe Seguin, votait un amendement qui accorde la qualité d’anciens combattants aux 300 brigadistes survivants.

En octobre 1999, une stèle en hommage aux volontaires français était érigée à Champigny. Conçue par Oscar Niemeyer, elle fut réalisé par le sculpteur Denis Monfleur avec la collaboration de l’architecte Jean-Louis Daquin .

En 2002, l’ACER et la BDIC, obtenaient, moyennant la somme de 22.900 dollars, la reproduction de milliers de documents concernant les volontaires français ainsi que quelques autres concernant les émigrés italiens, polonais et russes vivant en France. Ces copies microfilmées sont déposés à la BDIC.

En novembre 2006, pour commémorer le soixante-dixième anniversaire de la guerre d’Espagne, elle organisait avec d’autres partenaires (BDIC, Musée Jean Moulin, Musée de l’Ordre de la libération, MRN et la mairie de Paris) un grand colloque international qui donna lieu à une publication.

Le 6 février 2009, l'ACER et la fédération de la Métallurgie dévoilaient une plaque, à l'occasion du 70e de la "Despedidaa" et du retour des Brigades Internationales, au 94, rue Jean-Pierre Timbaud, lieu du retour des Brigades. La cour était alors nommée la Cour des Brigades Internationales.

En 2011, elle posait avec l'aide de la Mairie De Paris, pour le soixante-quinzième anniversaire de la création des Brigades internationales, une plaque au 75 de l' Avenue Mathurin_Moreau, sur un autre lieu mythique, celui du recrutement des volontaires.

En 2013, l’ACER créait le prix Henri Rol-Tanguy pour soutenir les recherches sur la Guerre d’Espagne, l’histoire des volontaires internationaux ou sur la mémoire. Ce prix, annuel, est décerné à des travaux de Master 2.

Le 22 novembre 2016, pour le 80e anniversaire de la création des Brigades Internationales, l’ACER inaugurait, en plein centre de Paris, à la gare d’Austerlitz, une sculpture monumentale en hommage aux volontaires partis combattre le fascisme en Espagne républicaine.