BOURLOT Auguste

De Encyclopédie : Brigades Internationales,volontaires français et immigrés en Espagne (1936-1939)
Aller à : Navigation, rechercher

Auguste Bourlot est né le 7 décembre 1886 à Tressagnes, commune de Pionnat (Creuse). Son pére, Auguste, était maçon et sa mère, Marie Martin, couturière.

Afin d'accomplir son service militaire, il est recruté au 146e Régiment d'Infanterie de Toul (Meurthe-et-Moselle) le 8 octobre 1906. Démobilisé en 1909, il retourne à Pionnat. Il semblerait qu'il ait occupé, à cette période, un emploi dans l'agriculture. En 1910, il quitte sa Creuse natale et gagne Paris puis réside successivement à Nice et à Lyon. C'est dans cette ville qu'il se trouve à la déclaration de guerre.

Mobilisé le 4 août 1914 au 7e Régiment d'Infanterie Coloniale, il sera affecté le 14 septembre au 37e RIC. Après une première blessure en 1915, il rejoint son unité et est envoyé en Orient le 11 décembre 1916. Nommé caporal le 22 mai 1917, il est de nouveau blessé le 9 février 1918, puis évacué et hospitalisé. Démobilisé le 4 avril 1919 il retourne dans ses foyers à Pionnat.

Dans le courant de la même année, il regagne Paris, s'établit rue de Flandre et se marie le 24 janvier 1920 à Louise Bourlot, couturière. Employé comme garçon restaurateur, il demeure, avec son épouse, 67, Quai de Seine dans le 19e arrondissement, résidence qu'il conserve jusqu'à son départ comme volontaire en Espagne républicaine.

L'Espagne

Auguste Bourlot part le 13 août 1936 et sera tué à la fin de la même année sur le front de Madrid.

Il figure sur la liste « In Memoriam » « Honneur à la mémoire de nos Héros » éditée par l’ AVER (Epopée d'Espagne, page 191).

Sources

Archives de l'AVER.

Archives départementales de la Creuse (Livret militaire et Etat civil).

Epopée d'Espagne, édition de l'AVER de 1956.