CARCANO Jean

De Encyclopédie : Brigades Internationales,volontaires français et immigrés en Espagne (1936-1939)
Aller à : Navigation, rechercher

Jean Carcano est né le 7 janvier 1895 à Biandronno (Italie).

Il arrive en France à une date indéterminée. Commerçant, il a vécu en Allemagne et en Suisse. Il était membre de la CGT et du PCF.

Marié, un enfant, il était domicilié à Senones (Vosges).

L’Espagne

Arrivé le 14 août 1937, il est affecté à l’état-major de la 35e Division. Du 9 avril au 25 août 1938, il est muté à la 38e Batterie internationale, groupe "Rosa Luxembourg", à Cambrils puis à la 3e Batterie anti-chars de la 124e Brigade comme chauffeur. Au cours de 12 mois passés au front, il aura participé à l’offensive républicaine vers Saragosse, à la bataille de Teruel (janvier 1938) et à la bataille de l’Ebre (août et septembre 1938).

Sur le formulaire de rapatriement daté du 8 novembre 1938, il donne son opinion sur le rôle des BI qui a été grand
« par leur unité de résister devant la forte pression ennemie, ils ont organisé militairement l’armée populaire espagnole à telle fin de pouvoir vaincre le fascisme ». Concernant les 13 points du gouvernement Negrin, il dit « avec ma bonne foi qu’ils sont écoutés de tout le peuple espagnol, suivis avec rigueur, sans fléchissement, pour refaire une Espagne libre et forte ».

Il assure avoir appris

«En politique la purification des partis du front populaire à la solde du capitalisme international. Dans le domaine militaire l’unification des cadres d’une armée forte et invincible, la volonté du peuple espagnol de lui apporter notre salut fraternel au peuple de notre pays et d’exiger de notre gouvernement respectif l’ouverture des frontières pour les ravitailler de tout ce que nécessite l’Espagne républicaine ».

Le rapport non daté du commissaire politique Bigouret Lucien BIGOURET (voir la biographie de ce brigadiste) indique que Jean Carcano est « indiscipliné [et qu’il] a été renvoyé de la 38e batterie Rosa Luxembourg comme indésirable, par les incidents provoqués par lui ». Une mention manuscrite indique « très mauvais, déclassé ».

Résistance

Un dossier de résistant homologué RIF (Résistance Intérieure Française), référencé GR 16 P 106031, a été établi au nom de Carcano Jean, Baptiste, né le 7 janvier 1895 à Biandronno (Italie), décédé le 15 avril 1945 à Neuengamme (Allemagne). Il figure dans le livre de l’ Associazone Italiana Combattenti Volontari Antifascisti di Spana (AICVAS), p. 121 : Carcano Giambatista di Luigi e Fiorina Esella, 7/1/1895, Biandronno (Va). Negoziante, socialista. Espatriato in Francia in data imprecisata […] “

Sources

RGASPI (BDIC, Mfm 880/8, 545.6.1109).

AICVAS, La Spagna nel nostro cuore, Roma, 1996.