Catégorie:FSGT

De Encyclopédie : Brigades Internationales,volontaires français et immigrés en Espagne (1936-1939)
Version du 4 février 2018 à 19:02 par Bernard2 (discuter | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : Navigation, rechercher

LA FSGT (Fédération Sportive et Gymnique du Travail) et la Guerre d’Espagne

Créée en 1934, elle est la fusion de la Fédération Sportive du Travail (FST) et de l’Union des Sociétés Sportives et Gymniques du Travail (USSGT). Elle s’inscrit dans la dynamique du front Populaire et de la réunification syndicale (CGTU et CGT).

Elle s’engage contre les jeux olympiques de Berlin, au nom d’une éthique sportive (respect de l’idéal olympique et contre les jeux « spectacles »), et propose son transfert dans un pays démocratique en 1935. Elle soutient l’initiative de la FCDO (Federacion Cultural Deportiva Obrera) espagnole d’organiser des jeux à Barcelone : l’Olimpiada Popular (Olympiade Populaire) qui devait se dérouler du 19 au 26 juillet 1936 à Barcelone. Son secrétaire général, Auguste Delaune, organise la participation de la France.

Le coup d’état de Franco du 18 juillet empêcha la tenue de ces jeux.

Dès les premières heures du soulèvement des sportifs, venus pour ces jeux, participèrent aux combats. C’est ainsi que les sportifs italiens Jacod et Renati participèrent à l’occupation de l’hôtel Colon. Deux athlètes français furent blessés. Selon l’historien espagnol A. Castells, entre 170 et 300 sportifs s’engagèrent dans les milices. C’étaient les premiers volontaires, précurseurs des Brigades Internationales.

Références

Andreu Castells, Las Brigadas Internacionales de la guerra de España, Ariel, Barcelona, 1974.

Pascal Ory, La belle illusion : Culture et politique sous le signe du Front populaire (1935-1938), Biblis, n° 139, 2016.

Pages dans la catégorie « FSGT »

Cette catégorie contient 13 pages, dont les 13 ci-dessous.