AUDERGON Gabriel

De Encyclopédie : Brigades Internationales,volontaires français et immigrés en Espagne (1936-1939)
Aller à : Navigation, rechercher

Gabriel Audergon est né le 30 août 1917 à Lyon.

Menuisier, il faisait du sport avec des jeunes camarades du Cercle Ouvrier Vaisois et militait clandestinement, selon son père, au PCF.

Sans l’accord de ses parents, laissant une lettre d’adieu sur le lit, il part pour l’Espagne le 5 décembre 1936 « sans argent, sans papiers et sans vêtements » « Mon oncle est parti sur un coup de tête suite à une dispute avec son père la veille. Le sujet de cette dispute était futile et Gabriel s'est réconcilié avec son père, c'est du moins attesté par ses cartes et lettres à partir de 1941 (Mes chers Parents, je vous embrasse, etc.) » (courriel de son neveu)

Gabriel Audergon demeurait chez ses parents 12, rue de Bourgogne à Lyon.

Ses parents « consternés » entreprennent des recherches pour le faire rapatrier.

L’Espagne

Arrivé à Albacete le 20 décembre 1936, Gabriel Audergon est affecté à la 12e BI.

Il a dû être affecté au seul bataillon à dominante française de cette brigade, le Bataillon André Marty et a probablement participé aux combats sur le front du Jarama et à ceux de la bataille de Guadalajara. Pendant la période où la 12e BI est au repos, il est accusé, le 29 avril 1937, de « désertion » (voir les articles Désertion et Sanctions) puis le 24 mai, jour du départ pour le front de Huesca, d’ « ivresse » (voir l’article Boisson).

Gabriel Audergon est rapatrié en France le 5 juin 1937 pour effectuer son service militaire.

La Résistance

Gabriel Audergon est répertorié sur la liste des résistantes et résistants publiée par le Service Historique de la Défense, dossier administratif référencé GR 16P 21839 homologué FFI.

Gabriel Audergon est décédé le 6 août 1953 à Paris (7e). Il était pensionné de guerre et dispensé pour longue maladie (tuberculose attestée dès 1947).

Sources

Courriels de son neveu, Gabriel Martin

RGASPI (Moscou, F. 545. Op. 2. D. 290; F. 545. Op. 6. D. 1046 et 1058.)

Service Historique du Ministère de la Défense

Sill, Edouard, La croisade des gosses, https://www.cairn.info/revue-vingtieme-siecle-revue-d-histoire-2011-2-page-19.htm