BARBIER Eugène

De Encyclopédie : Brigades Internationales,volontaires français et immigrés en Espagne (1936-1939)
Aller à : Navigation, rechercher

Le 6 octobre 1937 le commandant de la place de Madrid adresse un rapport au commandant de la 14e BI « Nous t’avons envoyé les nommés Barbier Eugène et Luzardy René de la Compagnie des Pionniers », ils sont « venus à Madrid sans permission… ils avaient l’intention de rester pendant un certain temps dans cette ville. » « Barbier Eugène a été trouvé porteur d’une documentation, appartenant à un espagnol, qui très probablement a été volée ».

Un rapport du 8 octobre de la Compagnie des Pionniers signale l’absence illégale d’Eugène Barbier accusé du vol d’un portefeuille et décide « un mois de suspension de prêt et l’envoi à la section spéciale des pionniers. » (voir article Sanctions et la catégorie Discipline).


Sur une note non datée non signée, Eugène Barbier, voltigeur est « sans parti, bonne conduite au front »; la note signale également son intempérance (voir Boisson) et ajoute : «  Aujourd’hui aux Pionniers. »

Source

RGASPI (Moscou, F 545, Op 6, D 1064).