Catégorie:14e BI

De Encyclopédie : Brigades Internationales,volontaires français et immigrés en Espagne (1936-1939)
Aller à : Navigation, rechercher

Elle est formée le 23 décembre 1936.

"Quatre mois se sont écoulés depuis la formation de la Brigade.

Constituée rapidement par l'exigence de la situation, la Brigade est entrée au combat contre le fascisme, quoique faible au point de vue d'organisation, mais avec une forte conscience et compréhension sur la nécessité de remplir son devoir envers le peuple espagnol et envers les peuples qu'elle représente."

Général Walter, ordre du jour du 23 avril 1937.

Vers la mi-novembre 1937, la 14e BI est divisée en deux groupes. C’est ainsi que naîtra la 14e Bis qui sera dissoute, officiellement, le 17 janvier 1938. Selon Delperrié de Bayac (Les brigades internationales, p. 324) « Jules Dumont en a assez d’être colonel. Il voudrait être général. Pour être général, il faut commander une division. Alors en décembre, on commence à former avec la XIVe deux brigades, la XIVe et la XIVe bis. Ces deux nouvelles brigades formeront une division et Dumont sera général. Puis le projet est abandonné car le futur général donne des signes de fatigue. »

La 14e BI devient La Marseillaise

Elle prendra officiellement le nom de « La Marseillaise » en septembre 1937.

Le baptême eut lieu à l’Escorial. Ce furent deux jours de fête : retraite aux flambeaux, bals, le samedi 25, compétitions sportives et défilé le dimanche 26 septembre.

Les combats

La 14e BI interviendra dans les principaux combats de la Guerre d’Espagne.

Voici la liste de ces combats assortie des bataillons qui y participèrent :

  • Premier combat en Andalousie : le front de Cordoba (fin décembre 1936-janvier 1937).

Bataillons engagés : 9e (Bataillon « Sans Nom » ou des « Neuf nationalités »), 10e, 12e, 13e « Bataillon Henri Barbusse ».

Combats de Villa del Rio, Lopera.

  • Le front de Madrid : Combats pour la Route de la Corogne (janvier 1937).

Bataillons engagés : 9e, 10e, 12e, 13e « Bataillon Henri Barbusse ».

Combats de Las Rozas, Majadahonda.

Bataillons engagés : 10e, 12e, 13e « Bataillon Henri Barbusse », P.U.A (voir Bataillons espagnols).

  • Madrid : Puente de Toledo (mai 1937).
  • L’offensive vers Ségovie (28 mai-6 juin 1937).

Bataillons engagés: 9e « Commune de Paris », 10e « Bataillon Domingo Germinal », 12e « Bataillon Ralph Fox », 13e « Bataillon Henri Barbusse ».

Combats de Valsaín, La Granja.

Bataillons engagés : 9e « Commune de Paris », 10e « Bataillon Domingo Germinal », 11e « Bataillon Henri Vuillemin », 12e « Bataillon Ralph Fox », 13e « Bataillon Henri Barbusse ». , 14e «Bataillon Pierre Brachet  ».

  • le front de Valdemorillo.

Bataillons engagés : 9e « Commune de Paris », 10e « Bataillon Vaillant-Couturier », 12e «Bataillon André Marty », 13e « Bataillon Henri Barbusse », 15e « Bataillon Six-Février ».

Combats de Caspe, Maella, Gandesa.

La Brigade est félicitée, par le commandement pour son comportement, lors de cette offensive :

« J’ai le plaisir de féliciter chaleureusement la 14e Brigade Internationale, depuis son chef exemplaire, le Mayor SAGNIER, jusqu’à tous les Officiers, Classes et Soldats, pour leur comportement pendant les opérations réalisées dans le Secteur placé sous mon commandement. Et de la même façon, j’ai le plaisir de faire connaître à tous, que le commandement du 5e Corps d’Armée a attribué au Mayor SAGNIER, Chef de la dite 14e brigade, la Médaille de la « Liberté », en prix de son action. » (Ordre du Jour du 5 avril 1938 )


Bataillons engagés : 9e « Commune de Paris », 10e « Bataillon Vaillant-Couturier », 12e « Bataillon André Marty », 13e « Bataillon Henri Barbusse ».

  • Tentative de franchissement de l'Ebre entre la mer et Tortosa (25 juillet- 3 août).

Il s'agit de la deuxième manœuvre de diversion pour attirer le plus possible de bataillons ennemis pendant qu'a lieu, plus au nord, l'attaque principale.

Combats de Campredo

  • La dernière bataille de la 14e BI (8-23 septembre): la Sierra de Caballs.

Combats de Corbera.

Elle va résister à toutes les contre-attaques de l'armée fasciste jusqu'au 23 septembre, jour où toutes les Brigades Internationales doivent quitter le front, suite à la décision du chef du gouvernement Negrin (voir l'article). Peu à peu, les volontaires sont retirés et regroupés dans des centres de rapatriement.

A compter du 1er octobre 1938, la 14e Brigade Internationale cesse d'exister. Elle est remplacée par la 14e Brigada Mixta, composée uniquement de soldats espagnols.

La 14e BI aura quatre commandants : le Général Walter depuis sa formation jusqu’au 30 janvier 1937, le Colonel Joseph PUTZ (voir sa biographie) du 31 janvier au 15 avril 1937, le Lieutenant-Colonel Jules DUMONT du 16 avril 1937 au 17 février 1938 et le Commandant Marcel SAGNIER jusqu’à sa dissolution.

Publication

La 14e BI a publié un journal Le Soldat de la République. Son premier numéro est sorti le 16 février 1937, pendant la bataille du Jarama.

Premier numéro du journal de la XIVe Brigade
.

André Heussler, Commissaire Politique de la 14e BI, en a écrit l’éditorial.

Pages dans la catégorie « 14e BI »

Cette catégorie contient 525 pages, dont les 200 ci-dessous.

(200 précédentes) (200 suivantes)

 

A

B

B (suite)

C

C (suite)

(200 précédentes) (200 suivantes)