ANCEAUX Robert

De Encyclopédie : Brigades Internationales,volontaires français et immigrés en Espagne (1936-1939)
Aller à : Navigation, rechercher

Robert Anceaux est né le 27 juillet 1905 à Reims. Ses parents étaient des ouvriers socialistes.

Il avait suivi les cours de l’école primaire.

Il avait été réformé « pour la vue ».

Il était manœuvre à la maison Gallet du Kremlin-Bicêtre. Il gagnait 9,55 francs de l’heure. Avant, il avait travaillé à l’entreprise de produits Chimiques Detourbe d’Ivry. Adhèrent de la CGTU depuis décembre 1923, il avait adhéré à la CGT lors de la fusion. Il a participé à tous les mouvements sociaux et grèves depuis 1923.

Influencé par la lecture de journaux et de livres («  leendo los periodicos y los libros »), il adhérait au PCF en 1923, il était CDH depuis 1935. Il lisait l’Humanité et les revues « léninistes ». Parmi ses lectures, il cite Le Manifeste communiste, Le capital, 10 jours qui ébranlèrent le Monde. Il s’intéressait particulièrement à «  la lutte contre la guerre et la justice social ».

Il était membre depuis 1935 au SRI et également de Radio Liberté depuis 1936.

Célibataire, il demeurait 4, impasse du 14 juillet à Villejuif (Seine). Dans la biographie pour adhérer au [PCE] qu’il rédige, en espagnol, le 7 novembre 1938, il déclare se rendre en Espagne pour « luchar efficazmente contra el fascismo » (lutter efficacement contre le fascisme).

L’Espagne

Après avoir franchi illégalement la frontière (voir article Passage clandestin des Pyrénées, Robert Anceaux rejoint, via Massanet, Figueras le 25 janvier 1938.

Il est incorporé le 29 janvier 1938 au 2e bataillon du génie (Zapadores) de la 14e BI. Il est nommé délégué politique de section.

Il participe aux combats de Caspe (voir Offensive franquiste d’Aragon et de la Bataille de l’Ebre.

En Espagne, il a adhéré au SRI (Voir Solidarité).

Ce volontaire fait partie du convoi de volontaires rapatriés d’Espagne qui arrive à la Gare d’Austerlitz le 13 novembre 1938 et qui donna lieu à un imposant défilé jusqu’à la Maison des Métallos.

Sources

AVER (MRN, archives de l’AVER, carton 28 bis) - RGASPI (Moscou, F. 545. Op. 6. D. 35. et D. 1053.)