Catégorie:CGTU

De Encyclopédie : Brigades Internationales,volontaires français et immigrés en Espagne (1936-1939)
Aller à : Navigation, rechercher

Dans son introduction au « Fonds Confédération générale du travail Unitaire », l’Institut CGT d’Histoire Sociale (www.ihs.cgt.fr.fr) présente ainsi cette confédération :

« La Confédération Générale du Travail Unitaire (CGTU) est née d’une scission au sein de la CGT. Cette division trouve son origine dans la composition même de la CGT qui réunissait jusqu’alors des courants de tendance socialiste, communiste et anarchiste. L’échec des grèves de mai 1920 et l’adhésion des Comités syndicalistes révolutionnaires (CSR) à l’Internationale Syndicaliste Rouge (ISR) accroît les tensions. La rupture est consommée par la création de la CGTU à la fin de l’année 1921 qui accueille alors les syndicalistes des tendances anarchiste et communiste. Son premier secrétaire est Gaston MONMOUSSEAU qui est élu au cours du Ier Congrès à Saint Etienne, en juin 1922.

Dès 1925, un programme est défini, il s’appuie notamment sur le salaire minimum vital et sur une échelle mobile des salaires tandis que le moyen d’action premier est la grève. C’est au cours de son Ve Congrès, en 1929, que la CGTU reconnaît le rôle dirigeant du Parti communiste.

En 1933, Benoît FRACHON devient le nouveau secrétaire général de la CGTU et bientôt commencent les discussions pour une réunification avec la CGT, le principal point de discorde étant la question de l’indépendance syndicale vis-à-vis des partis politiques. La réunification est votée par les Congrès CGT et CGTU qui se tiennent en parallèle du 24 au 27 septembre 1935. Le CCN de fusion a lieu le 28 janvier 1936 alors que le Congrès d’unification se tient à Toulouse du 2 au 5 mars 1936 »