CALONNE Nestor

De Encyclopédie : Brigades Internationales,volontaires français et immigrés en Espagne (1936-1939)
Aller à : Navigation, rechercher

Nestor Calonne est né le 22 juillet 1894 à Henin-Liétard (Nord).

Issu d'une famille de mineurs, il est descendu très jeune à la mine.

Mobilisé au 41e régiment d'Artillerie à Douai, il a passé 4 ans sur le front et a été blessé à deux reprises sur l'Yser puis sur le front de Champagne. Après sa démobilisation, il est revenu à Hénin-Liétard et a été embauché à la fosse 4 des mines de Bruyai.

Membre fondateur de la section CGTU de son puits de travail, il est devenu membre du comité exécutif du syndicat des mineurs. Il a participé à plusieurs mouvements de grève, notamment en 1923 contre l'occupation de la Ruhr.

Membre du PC depuis 1921, il était secrétaire du rayon de Lens et membre du bureau régional.

Directeur d’une coopérative, marié, père de 2 enfants, lors de son départ pour l'Espagne il était domicilié 27, rue de l’Alliance à Hénin-Liétard (Nord).

l'Espagne

Enrôlé le 24 février 1937, Nestor Calonne est nommé lieutenant et exerce les fonctions d’adjoint du directeur de l’intendance de la base, plus particulièrement chargé de l’intendance des hôpitaux de Murcie.

La commission des cadres d’Albacete, sur une fiche non datée et non signée, souligne « son travail très satisfaisant et ses bonnes qualités d’administrateur ».

Une note dactylographiée du 25 juillet 1937, de la commission des cadres du comité central, adressée au camarade BILLOUX à Albacete, demande « le rapatriement de Nestor Calonne en France pour travailler dans sa région ».

Nestor Calonne figure dans l’inventaire général des cartothèques du 5 mai 1938 sous le n° 772 assorti de l’observation M. B. O.(voir BAO)

La Résistance

Démis de son mandat de conseiller municipal après l'interdiction du Parti Communiste, Nestor Calonne est arrêté par la police française en février 1940.

Interné au camp de Roybon (Isère), puis à Utelle (Alpes-Maritimes) il est transféré au camp de Digne (Basses-Alpes) d'où il s'évade le 25 janvier 1941.

Il participe à la réorganisation du PC clandestin et à la mise en place des syndicats clandestins dans le Pas-de-Calais. A ce titre, il joue un rôle essentiel dans l'organisation de la grande grève patriotique des mineurs du Pas-de-Calais, du 27 mai au 9 juin 1941, qui mobilise près de 100 000 mineurs. A l'issue de cette grève et de la terrible répression qui suit, Nestor Calonne participe à la reconstitution de la direction clandestine du PC du Pas-de-Calais où il coordonne les actes de résistance. Condamné à mort par contumace avec promesse d'une prime de 100 000 marks pour sa dénonciation, il est nommé délégué interrégional FTP avec la responsabilité de l'Yonne, de la Marne, de la Côte d'Or et de tout l'Est de la France.

Nestor Calonne fut maire d'Hénin-Liétard de mai 1945 à octobre 1974, député puis sénateur du Pas-de-Calais de 1945 à 1958. Il est décédé le 31 décembre 1979 à Nice.

Sources

RGASPI (BDIC, Mfm 880/8, 545.6.1107).

Blog de la section Hénin-Beaumont du Parti communiste (http://www.lheninois.com).

Wikipedia.