BERGERON Albert

De Encyclopédie : Brigades Internationales,volontaires français et immigrés en Espagne (1936-1939)
Aller à : Navigation, rechercher

Albert Bergeron est né le 7 décembre 1907 à Aubusson (Creuse), ses parents Ameline et Louis étaient sans affiliation politique et demeuraient à La Chaussade (Creuse).

Après des études primaires, il a appris la profession de cimentier, qu'il exerçait à Creil (Seine-et-Oise) pour un salaire de 70 Frs par jour au sein d’une entreprise qui employait 200 ouvriers.

Il a effectué son service militaire du 21 octobre 1929 au 30 mars 1930 à Paris, au 46e Régiment d'Infanterie.

Adhérent à la CGTU en premier lieu, il devient membre ensuite de la CGT et du FSI. En 1935 son engagement politique l'amène à adhérer au PCF à Arpajon cellule de Bris-sur-Forges (carnet d'affiliation n° 79217). Il participe activement aux grèves de 1936, année durant laquelle il adhère au SRI à Creil.

Avant son départ comme volontaire en Espagne républicaine, Albert Bergeron était célibataire et résidait à Paris dans le 16e arrondissement.

L'Espagne

Il arrive à Figueras en autocar, le 2 décembre 1936, aidé par la CGT « pour la défense de l 'Espagne républicaine ».

Affecté le 6 à la 14e BI comme fourrier avec le grade de sergent, il participe à tous les combats de cette brigade.

Blessé à la cuisse gauche sur Le front du Jarama, il est hospitalisé du 22 février au 2 mai 1937.

Il est nommé sergent au groupe « Transmissions » le 21 novembre 1937 (OJ n° 237).

Albert Bergeron est apprécié comme suit : « attitude très courageuse au front, très discipliné, a accompli très équitablement sa tâche de fourrier » « bonne orientation politique, assistant régulièrement aux réunions politiques, bon propagandiste du parti » « très serviable, estimé de ses camarades ».

Albert Bergeron est rapatrié après le retrait des Brigade le 12 novembre 1938.

Il est décédé en 1978.

Source

RGASPI (Moscou, F. 545. Op. 6. D.1076) ]