BOUCRY Berthe Madeleine

De Encyclopédie : Brigades Internationales,volontaires français et immigrés en Espagne (1936-1939)
Aller à : Navigation, rechercher

Berthe Madeleine Boucry est née le 26 février 1912 à Clichy (Seine). Lors de son départ pour l’Espagne, sa mère, née Fanny Monnette, était républicaine et son père déjà décédé, « victime de la grande guerre ».

Elle a suivi les cours de l’école élémentaire. Elle parlait l’espagnol.

Couturière à domicile, elle n’a jamais fait partie d’un syndicat: “Por no existir en Marruecos Frances ningun sindicato de mujeres, y ademas que no hubieran sido reconocidos por las autoridades, que mas bien se inclinaban a la derecha » (parce qu'il n'existait, au Maroc français aucun syndicat de femmes et, en plus, ils n'auraient pas été reconnus par les autorités qui penchaient plutôt à droite).

Elle s’est intéressée à la vie politique « al estallar la sublevacion española, influenciada por mi esposo, y ser hija de trabajadores que siempre han luchado duramente para criar 11 hijos. » (quand le soulèvement espagnol s’est produit, influencé par mon époux, et en tant que fille de travailleurs qui ont toujours lutté durement pour élever 11 enfants).

Mariée avec un Espagnol, Ricardo PONCE RUIZ (voir la biographie), elle demeurait à Casablanca.

L’Espagne

Elle arrive, le 29 décembre 1936, à Alicante sur le bateau « Ciudad de Ibiza » qu’elle avait pris à Oran avec son compagnon. Elle va en Espagne pour « acompañar mi esposo, ayudar a la causa.” (accompagner mon époux, aider la cause).

Elle est affectée comme lingère à l’Hôpital n° 2.

A partir du 28 juin 1938, elle travaille à l’Hôpital de Villarejo de Salvanes (Madrid).

En Espagne, elle a adhéré au PCE. Le délégué des Brigades Internationales, Vinet et Lola Hernandez, membre du PC à Alicante, peuvent confirmer ses dires.

Source

RGASPI (Moscou, F.545 Op.6 D.1091).