CARPIO Vincent

De Encyclopédie : Brigades Internationales,volontaires français et immigrés en Espagne (1936-1939)
Aller à : Navigation, rechercher

Vincent Carpio est né le 17 août 1916.

Il a effectué son service militaire comme soldat dans l'Artillerie.

Maçon et mineur, il était membre de la CGT et des JC. Il parlait espagnol.

Avant son départ pour l'Espagne, il était domicilié à Alès (Gard).

L’Espagne

Arrivé en Espagne le 13 octobre 1937, il est affecté pendant 5 mois, comme spécialiste, à l’école du bataillon de réserve de la 13e BI. Ensuite, pendant 8 mois, il sert comme chargeur sur le canon Oerlikon et comme téléphoniste au sein du groupe international de D.C.A, batterie n° 17.

A partir de mars et jusqu’en juillet 1938, il participe à « la retirada » en Aragon et au Levant.

Du 20 mars au 5 septembre 1938, il aura passé 5 mois au front et 3 mois à la défense du port de Valence.

Il a combattu sur le front d’Aragon (dans le secteur de Teruel et de Husca) et sur celui du Levant.

Blessé le 5 septembre 1938, dans un bombardement lors de la défense de Valence, il est hospitalisé dans cette ville pendant 2 mois.

Sur le formulaire de rapatriement du 5 décembre 1938, il indique qu’il a reçu les félicitations de ses chefs parce qu’ils « sont contents de moi pour mon travail ».

Son opinion est que le front populaire espagnol constitue « une politique pour assurer la victoire ».

Il pense que les BI « ont fait du bon travail d’antifascistes » et ont montré « au peuple espagnol la discipline et l’unité ».

Une fiche manuscrite, signature illisible, précise que Vincent Carpio est un « bon soldat, grand sang-froid, sérieux ».

Ce volontaire souhaite être rapatrié chez sa mère à Alès.

Source

RGASPI (BDIC, Mfm 880/8, 545.6.1110).