DELMAU Joseph

De Encyclopédie : Brigades Internationales,volontaires français et immigrés en Espagne (1936-1939)
Aller à : Navigation, rechercher

Joseph Delmau est né le premier juin 1917.

D'un niveau d'études primaires il effectue 2 ans de service militaire, de 1935 à 1937, dans l'infanterie.

Maçon de son état, ce célibataire avait adhéré à la CGT en 1936, syndicat du bâtiment.

L'Espagne

Joseph Delmau arrive en Espagne le 6 ou le 7 décembre 1937.

Du premier février 1938 jusqu'au 7 août de cette même année il est affecté au groupe d'artillerie Rosa Luxembourg.

Il intègre la 14ème BI le 7 août 1938.Selon l'ordre du jour n° 482, daté du 8 août 1938 Joseph Delmau passe du 2ème groupe d'artillerie de la 45ème division au 4ème bataillon.

Sur sa fiche de rapatriement il précise avoir fait partie de la 3ème compagnie. En plus de celle de tireur (au canon 0,37), il exerçait la fonction de téléphoniste.

Ce brigadiste participe aux combats de l'Offensive franquiste d’Aragon et de la bataille de l'Ebre. Il passe en tout 6 mois au Front, 4 avec le groupe Rosa Luxembourg et 2 avec la 14éme BI.

Il est signalé comme malade le 6 septembre 1938. Joseph Delmau dit avoir pris connaissance et étudié les 13 points du gouvernement de Negrin. A leur sujet il pense que:

" le chemin que s'est tracé le président Negrin sur la politique de l'Espagne est juste, et l'avenir nous en convaincra à tous".

Quant à la politique du Front Populaire il dit la chose suivante:

"je trouve que la politique du Front Populaire d'Espagne a tout ce qu'il y a de bien car elle" (phrase non terminée).

Pour lui c'est une politique bonne et juste:

"parce qu’elle fait tout ce qu'elle peut pour le bien de l'humanité".

Et à propos des BI il déclare ceci:

"Je pense que les Brigades internationales ont fait beaucoup en Espagne, mais je leurs reproche de manqué de discipline dans certaines d'entre elles."

Il demande à rentrer à Thuir dans la région de Perpignan où il a ses parents.

Source

RGASPI (BDIC, Mfm 880/12, 545.6.1152)

RGASPI (Moscou, F.545 Op.3. D.370)