RUBINI Libertario

De Encyclopédie : Brigades Internationales,volontaires français et immigrés en Espagne (1936-1939)
Aller à : Navigation, rechercher

Libertario Rubini est né le 13 décembre 1909 en Italie.

Membre du PCI depuis 1931, il est arrêté en 1932. En novembre 1935, convoqué à une visite militaire, il embarque avec un cousin et arrive à Huelva (Espagne). Arrêté par les autorités espagnoles, ils sont emprisonnés pendant quatre mois et expulsés.

Il rejoint Toulouse. De profession ébéniste, il était membre de la CGT.

L’Espagne

Libertario Rubini fait partie des volontaires qui vont se battre à Irun, en septembre 1936. Il rejoint la Centurie Gastone Sozzi et combat à Pelahustan et Chapineria puis intègre, à sa formation, le bataillon Garibaldi des Brigades Internationales.

Malade et opéré, il est affecté à l’arrière et travaille au service courrier (Censure militaire, section française - espagnole) à Albacete et à Madrid.

Le commandant du service, dans un rapport du 8 septembre 1938, après avoir indiqué son très bon travail et sa bonne et active participation dans les réunions conclue : « instrucción inferior, políticamente desarrollado, pero le falta instrucción marxista. Ha sido empleado en puestos de confianza y ha logrado buenos resultados. (d'un niveau d'instruction inférieur, politiquement développé mais il lui manque une formation marxiste. Il a été employé dans des postes de confiance et a obtenu de bons résultats) ».

Le 21 août 1940, le responsable des cadres italiens, Pavanin, dans un rapport du le décrit ainsi : « Sur sa conduite en Espagne, nous avons de très bons enseignements. Camarade sérieux, conscient, discipliné, attaché au Parti avec des capacités politiques moyennes. Actif, beaucoup d’initiative. Sa conduite en Espagne a été irréprochable et il fut employé à la censure militaire où il accomplit son travail avec zèle. Notre commission lui a donné la carte du PCE pour 1938, l’a signalé au PCI comme un très bon camarade mais a souligné la nécessité de considérer de plus près son passé et son activité à Bologne […]. »

Libertario Rubini figure sur la cartothèque des volontaires italiens (n° 1990) datée du 11 mai 1938 avec la mention « MBAO » (voir article BAO).

La Résistance

Rentré en France en février 1939, il va participer à la résistance dans la région de Saint-Malo.

Sources

Moscou (F.545 Op.6 D.474 et 502).

AICVAS, La Spagna nel nostro cuore 1936-1939, Roma, 1996.