CAILLON André Roger

De Encyclopédie : Brigades Internationales,volontaires français et immigrés en Espagne (1936-1939)
Aller à : Navigation, rechercher

André Caillon est né le 29 juillet 1912 à Paris.

Après des études primaires, il a effectué son service militaire en 1933 comme planton au 1er groupe d’aviation.

Lamineur de profession, il était membre de la CGT.

Adhérent du PCF depuis 1932, il est devenu secrétaire de cellule en novembre 1936.

Avant son départ pour l’Espagne, il était domicilié 75, avenue Ernest Havet à Vitry-sur-Seine (Seine).

L’Espagne

Après avoir franchi illégalement la frontière (voir article Passage clandestin des Pyrénées) avec un groupe de 39 volontaires, André Caillon rejoint Figueras, via Massanet, le 22 avril 1938.

Affecté le 15 mai à la 14e BI, 4e Bataillon Henri Barbusse, Compagnie de mitrailleuses, il est présent au front du 19 mai au 7 juillet et du 29 juillet au 21 septembre 1938.

Blessé au poignet le 21 septembre, à Gandesa, au cours de l’attaque, il est hospitalisé à l’hôpital de Vich jusqu’au 12 novembre.

Le rapport du commissaire politique Bigouret du 20 octobre 1938 indique qu’il « s’est bien conduit au front ainsi qu’à l’arrière » et que sa conduite est bonne, « il est discipliné, sobre, courageux, très estimé parmi ses camarades ».

Une note manuscrite indique « bon, cherche à s’éduquer ».

A la question sur le rôle des BI, André Caillon répond « pour maintenir le fascisme en échec ».

Sources

RGASPI (BDIC, Mfm 880/8, 545.6.1107) et (Moscou, F. 545. Op.3 D.370 et Op.6 D.36).