CELERIER Léonard

De Encyclopédie : Brigades Internationales,volontaires français et immigrés en Espagne (1936-1939)
Aller à : Navigation, rechercher

Léonard CELERIER, né le 7 août 1910 à Saint-Léonard-de-Noblat (Haute-Vienne), était le fils de feu Léonard et de Marie Planche.

Après des études primaires, il a exercé la profession de maçon.

Il a effectué son service militaire au 8e Génie de 1932 à 1933.

En janvier 1936, il est devenu membre du PCF et du SRI.

Célibataire, il demeurait à Saint-Léonard-de-Noblat (Haute-Vienne) lors de son départ pour l'Espagne.

L’Espagne

Après avoir franchi illégalement la frontière (voir article Passage clandestin des Pyrénées) avec un groupe de 73 volontaires, Léonard Celerier rejoint Figueras, via Agullana, le 25 février 1938. En avril, il est affecté à la 14e BI, Bataillon Vaillant-Couturier, 1ère Compagnie. Par la suite, il sera muté au 10e Bataillon, 1ère Compagnie, puis au 4e Bataillon, 2e Compagnie.

Suite à la débandade lors de l’ Offensive franquiste d’Aragon, il est arrêté à Cambrils le 25 avril 1938, pour désertion, il est puni de 7 jours de prison puis muté (voir les articles Sanctions et Mutation) un mois à la 4e section des Zapadores.

Il participe ensuite à la bataille de l'Ebre.

Ce volontaire figure dans l’inventaire général des cartothèques de mai 1938 sous le n° 889 assorti de l’observation BAO.

Le retour

Il rentre en France, par Cerbère, dans le train spécial du 13 novembre 1938 et arrive le même jour à Limoges. Il déclare vouloir rester dans cette ville.

Sources

RGASPI (Moscou, F. 545. Op. 6. D. 35, D. 1115, D. 1038).

Archives de la Haute-Vienne.