MALATIA Antonio

De Encyclopédie : Brigades Internationales,volontaires français et immigrés en Espagne (1936-1939)
Aller à : Navigation, rechercher

Antonio Malatia nait le 15 mars 1907 à Trieste en Italie. Il arrive en France en 1925 avec sa mère. Ses parents s'étaient séparés, son père était adhérent du parti fasciste, sa mère anti-fasciste.

Après des études primaires en Italie, son métier employé d'hôtel va le faire voyager dans divers pays (Belgique, Luxembourg, Brésil où durant 5 mois il apprend l'Anglais, l'Uruguay l'Argentine et la France).

Avant son départ pour l'Espagne, ce volontaire était un des cinq employés de l’hôtel Richemond, de Beaulieu sur Mer, pour un salaire de 500 Frs mensuels, 700 a 800 Frs avec les pourboires.Il a participé activement aux grèves de 1936.

Membre du PCF en 1932 cellule de Beaulieu sur Mer, il en assure le secrétariat jusqu'à son départ comme volontaire en Espagne républicaine. Il s'est instruit politiquement en lisant des ouvrages , Le Capital , Salaire , prix et profit de Marx, les tomes 19 et 20 des œuvres de Lénine et quelques ouvrages sur Staline. Il lit l'Humanité. Il a écrit quelques articles sur la politique économique dans la presse syndicale et politique régionale.

Devenu Français par naturalisation (21 décembre 1933), Antonio Malatia a effectué son service militaire en 1934 à Villefranche sur Mer au 24ème Bataillon de Chasseurs Alpins

Il était marié, père d'une fille de 6 ans et demeurait à Beaulieu (Alpes Maritimes).

L'Espagne

Il y arrive le 14 avril 1937 par voie maritime « pour aider de toutes mes forces ».

Il passe quelques jours à Madrigueras, puis deux mois à Pozo Rubio où il est nommé sergent.

Après cette formation, il est affecté à la 12e BI et participe aux combats de la Sierra de Guadarrama (30 mai au 2 juin 1937) devient observateur au 2ème Bataillon (combats de Brunete 26 juin au 5 aout 1937), sera ensuite adjoint du capitaine Muniz puis enfin au 3ème Bataillon.

Antonio Malatia est blessé le 16 mars 1938 avec de fortes lésions alors qu'il était à son poste d'observation dans le château de Caspe (Offensive franquiste d’Aragon).

Il participe à la bataille de l'Ebre dans le 5ème corps de Lister.

Le 11 août 1938 il demande son adhésion au PCE.

Sources

AVER (MRN de Champigny sur Marne, carton n° 28 bis)

RGASPI (Moscou, F.545, Op.6, D.518 et F.545, Op.6, D.1297 )