NIALON Jean

De Encyclopédie : Brigades Internationales,volontaires français et immigrés en Espagne (1936-1939)
Aller à : Navigation, rechercher

Jean Nialon est né le 27 mai 1908 à Rans (Jura).

Il a effectué son service militaire dans les Chasseurs à pied.

Serrurier, il était syndiqué à la CGT.

Membre du PCF, il était secrétaire de la cellule 844 du 18e arrondissement de Paris.

Célibataire, il demeurait 35, rue Montcalm à Paris (18e).

L’Espagne

Jean Nialon arrive en Espagne le 25 novembre 1936.

Affecté à la 3e Compagnie du Bataillon Louise Michel, il participe aux premiers combats de la 13e BI sur Teruel. Blessé le 28 décembre 1936 à la colonne vertébrale et au poumon droit, il va être hospitalisé pendant dix mois dans différents hôpitaux et centres de convalescence (Castellon de la Plana, Benicassim, Murcia, Denia).

La commission médicale du 26 novembre 1937 lui propose une affectation dans les services auxiliaires. Affecté au Bataillon de fortification de la 45e Division, il en devient le responsable de la Commission culturelle.

Dans son formulaire de démobilisation daté du 7 novembre 1938, interrogé sur le politique du Front Populaire espagnol, il déclare apprécier :

« la suite dans sa politique. sa fermeté dans tous le domaines principalement dans la création de l’armée populaire. »

C’est une politique et bonne et juste

« car elle applique les aspirations du peuple Espagnol. »

En ce qui concerne l’organisation et le rôle des Brigades Internationales, il répond en vrac :

« leur organisation militaire basée sur des bataillons leur permettant une plus grande vitesse de manœuvre. politique par l’éclaircissement donné aux camarades dans leur lutte contre le fascisme. du Role joué ici. l’unité du prolétariat mondial dans sa solidarité agissante et dans l’aide donné au peuple Espagnol par la création de son armée populaire. »

ll figure sur la cartothèque du 31 décembre 1937 avec le grade de caporal et l’appréciation « TBAO » (voir « BAO »).

Jean Nialon fait partie du convoi de volontaires rapatriés d’Espagne qui arrive à la Gare d’Austerlitz le 13 novembre 1938.

Sources

AVER (MRN, archives de l’AVER)

RGASPI (Moscou, F 545. Op. 6. D.45. doc 93).

RGASPI (BDIC, Mfm 880/27, 545. 6. 1333). ]] ]] ]] ]]